Technologies

La motorisation

Le positionnement du moteur sur un vélo électrique est crucial. Il tient compte de diverses considérations techniques.

À ce jour, nous pouvons considérer que 3 types de positionnements sont les plus répandus :

– Moteur central (au niveau du pédalier)
– Moteur dans la roue arrière (en lieu et place du moyeu traditionnel)
– Moteur dans la roue avant (en lieu et place du moyeu traditionnel)

 

Moteur central

Le moteur placé en position centrale est utilisé par de nombreux fabricants. Le cadre est spécialement conçu afin d’accueillir le moteur au niveau du pédalier.
Sa position permet de garder une excellente répartition des masses
ainsi qu’un centre de gravité bas. Cela se traduit par une très bonne
maniabilité du vélo ainsi qu’une prise en mains particulièrement
rapide et aisée.
moteur active
Parmi les acteurs du marché ayant décidé de
développer ce type de motorisation, vous
trouvez le célèbre fabricant allemand Bosch.
Lorsqu’il se lance dans la conception et la
fabrication de systèmes à
assistance électrique pour vélos, il
opte pour ce choix technique.

Il frappe très fort dès la sortie de son
modèle de moteur en 2011 et
vient bousculer les leaders du marché.

Doté de trois capteurs
destinés à gérer
l’assistance, ce
système très
performant présente
une excellente réactivité.
Lorsqu’il faut redémarrer dans une côte, le moteur s’enclenche à la première pression sur les pédales: on bénéficie ainsi d’une assistance optimale dès les premiers instants. Les sensations qu’offre l’assistance sont souples, agréables
et musclées!

En revanche, il n’a ni système de récupération d’énergie ni frein moteur.

Le moteur Bosch, bien qu’arrivé récemment sur le marché du vélo électrique, est en train de se tailler la part du lion grâce à ses qualités et ses performances. Ça n’est donc pas par hasard si plus de 80 marques mondiales ont décidé d’en équiper leurs vélos électriques.

Début 2014, Bosch a sorti deux évolutions de son moteur à positionnement central :

Le modèle “Active”, de couleur grise. Destiné aux vélos de ville et de trekking, sa puissance de 250W vous assiste jusqu’à 25 km/h. Il délivre un couple maximum de 48Nm et peut être associé à un système de dérailleur externe ou à un moyeu de vitesses intégrées.

Pour compléter sa gamme, Bosch propose son moteur “Performance”, qui se distingue par sa couleur noire et sa puissance de 250W ou 350W. Il équipe les vélos électriques en quête d’une assistance encore plus musclée ou d’une vitesse plus importante.
moteur performance
En fonction du type de gestion électronique retenue,
il peut atteindre une vitesse de 45 km/h et un couple
de 60Nm. À noter que ce moteur consomme plus que
le modèle “Active” et qu’il a par conséquent une
autonomie inférieure.

On notera également que cette nouvelle
génération (la précédente portant désormais le
nom de “Classic Plus”) adopte dorénavant une
position plus haute dans le cadre, afin d’éviter
les risques de heurter le moteur sur un obstacle et
est plus étroite, réduisant ainsi l’écartement
entre les pédales.

La capacité de calcul de la gestion électronique a également
été augmentée grâce à un processeur 32 bits permettant d’analyser
les informations transmises par les capteurs de pression, de cadence et de vitesse, à 1000 fois par seconde.

Le système d’alimentation du moteur ayant été repensé, vous avez maintenant la possibilité, pour charger la batterie, de l’extraire ou de la laisser dans son support.

Bosch vous propose deux capacités différentes pour ses batteries :

– 300Wh (8,4Ah sous 36V)
– 400Wh (11Ah sous 36V)

La console de commande a quant à elle bénéficié d’une nouvelle
conception en 2013, rendant son utilisation plus confortable et plus
intuitive.

Moteur roue arrière

Le moteur positionné dans le moyeu de la roue arrière permet d’avoir un centre de gravité très
bas ainsi qu’un poids positionné à l’arrière du vélo: la direction reste ainsi légère et précise du
fait qu’elle n’est pas alourdie pas la motorisation.

L’assistance s’enclenche par l’intermédiaire d’un capteur de pression, généralement intégré à
l’axe du moteur, ou d’un capteur rotatif placé sur l’axe du pédalier.

Un des avantages de ce positionnement réside dans le fait qu’aucune perte n’est à déplorer
dans la transmission. Elle est ainsi moins mise à contribution et sa durée de vie en est
grandement augmentée.

Ce type de solution permet d’embarquer un moteur de forte puissance destiné aux vélos
électriques sportifs. Ce choix technique offre également l’avantage de pouvoir récupérer
l’énergie au freinage ou lors de descentes et régénérer ainsi votre batterie.

Moteur roue avant

Le moteur placé dans le moyeu de la roue avant est un système qui permet d’avoir un bon équilibre du vélo, particulièrement si la batterie est placée sur le porte-bagages. Cette solution offre la possibilité d’opter pour un large choix de dérailleurs, dont les moyeux de vitesses intégrées, souvent appréciés sur les vélos de ville.

Malgré ses avantages, chez Advancer Store Genève, nous avons décidé de ne pas proposer ce type de motorisation en raison de la dynamique du vélo et des contraintes élevées subies par la fourche. Les risques de perte d’adhérence de la roue avant sur un sol mouillé ou glissant sont également plus importants avec les moteurs de forte puissance.