Technologies

Les Batteries

Les progrès technologiques profitent aussi aux vélos électriques. Les batteries perdent du poids et gagnent en autonomie.

Il existe actuellement une multitude de technologies de batteries, et nous vous proposons un descriptif des modèles les plus couramment utilisés sur les vélos électriques.
start teaser bat

 

Batterie au Plomb :

Encore utilisées dans l‘automobile (mais peu à peu remplacées
par des batteries au gel, sans entretien), les batteries au plomb
équipaient les premières générations de vélos électriques.

Lourdes (poids de 10 à 20 kg), avec des temps de charge
longs et une durée de vie faible, elles
ne possédaient pas les caractéristiques
adaptées au vélo électrique moderne.

En revanche, elles sont bon
marché et n’ont pas d’effet mémoire.

 

Batterie au Nickel :

Les batteries au nickel leur ont succédé (Ni-MH ou Ni-Cd). Pesant entre 4 et 8 kg,
les batteries exploitant cet technologie ont pour défaut un effet mémoire.

En effet, la batterie doit être presque totalement déchargée avant d’être mise en charge. Une batterie mise en charge avec encore 30% d’autonomie ne restituera que 70% de capacité après une charge complète.

Afin de palier à ce phénomène, certains fabricants proposaient des chargeurs dit « intelligent » qui déchargeaient la batterie avant leur remise en charge.

 

Batterie au Lithium :

Les batteries au lithium s’imposent naturellement en Europe, en raison de leurs qualités particulièrement adaptées aux vélos électriques.

Allant de 2 à 5kg, leur poids varie selon le type de matériaux utilisés dans leur fabrication mais également selon le nombre de cellules accumulatrices.

La quantité et la taille des cellules accumulatrices se traduisent par une capacité en ampères par heure (Ah), qui détermine en grande partie l’autonomie du vélo.

Malheureusement, leur prix reste élevé en raison du coup important des matières premières et d’une électronique de charge complexe.

Elles n’ont pas d’effet mémoire et peuvent donc être chargées à tout moment.

Leur durée de vie est définie en cycles de charges. Elles supportent de 600 à 1200 cycles de charges pour les meilleures.

 

Capacité

L’autonomie d’un vélo électrique est étroitement liée à la capacité de la batterie. Elle est donnée en ampères par heure ou en Watts par heure (W/h).

On obtient la valeur en W/h en multipliant sa tension en volts (V) par les ampères/heure (A/h) donnés.

Par exemple, pour une batterie fonctionnant sous une tension de 36V et délivrant 11A/h, on obtient une capacité de 396W/h.

Le prix d’un vélo électrique varie grandement selon le type et la capacité de la batterie.

Tout le monde n’a pas les mêmes attentes et donc pas besoin de la même batterie. Un professionnel peut vous conseiller selon l’utilisation et le type de trajets que vous souhaitez faire avec votre vélo.

 

L’entretien :

En raison des différentes technologies de batteries qui se sont succédées et qui, pour certaines, coexistent, une certaine confusion règne sur les bonnes pratiques en matière d’utilisation et d’entretien des batteries.
si bt50 er ani
Nous vous proposons donc un récapitulatif des pratiques en vigueurs pour les batteries les plus
utilisées (les batteries au lithium). Nos conseils sont d’ordre général et ne remplacent pas les
consignes d’utilisation fournies par votre fabricant ou revendeur.

Premier point important, les batteries au lithium n’ont pas d’effet mémoire,
vous pouvez les charger à tout moment. Sont toutefois
déconseillées les charges partielles de moins de 10%
de leur capacité: cela s’appelle du biberonnage et cela
tend à faire perdre à la batterie de sa performance.

Une batterie Lithium-ion ne doit pas se décharger totalement.
Une décharge profonde risque d’amoindrir sa capacité.
Lors de l’usage du vélo, la gestion électronique coupe
automatiquement l’assistance avant d’atteindre une
décharge trop profonde. Dans ce cas, n’attendez pas
plusieurs jours avant de la mettre en charge car une
batterie se décharge naturellement et pourrait donc
arriver à un stade de décharge trop avancé.

En cas de stockage prolongé, conservez votre
batterie au sec et chargez-là à environ 60% de
sa capacité. Il est vivement recommandé de
vérifier régulièrement, par exemple chaque mois,
le niveau de charge résiduel et de recharger au
besoin la batterie pour retrouver le niveau de
charge optimum conseillé. Les batteries au lithium
acceptent bien le stockage mais il est toutefois
souhaitable d’utiliser celles-ci régulièrement.

Des températures trop extrêmes peuvent endommager
une batterie, particulièrement lors de la charge. Il est
donc idéal de pouvoir les charger à une température
située entre 15 et 25°C.

Il faut aussi prendre en compte le fait qu’une batterie au
lithium peut perdre jusqu’à 15% d’autonomie lorsque les
températures sont inférieures à 5°C. Le lithium étant à l’état
liquide, il a tendance à se figer par temps froid.

Cela n’endommage pas la batterie qui reprendra sa capacité lorsque la température sera à nouveau idéale. Si vous souhaitez éviter se phénomène mettez simplement la batterie à l’intérieur entre les utilisations.

De manière générale, on évitera d’exposer longtemps la batterie à des températures extrêmes. Le froid et la chaleur altèrent la performance et la durée de vie de la batterie.

En été, il est primordial de ne pas laisser surchauffer la batterie au soleil ou dans une voiture.

La durée de vie :

La durée de vie d’une batterie varie en fonction de son utilisation. On considère qu’elle est de 2 à 5 ans.

Il faut savoir qu’une batterie vieillit inexorablement par transformation chimique (même si elle n’est pas utilisée).

Sa capacité diminue avec le temps: voilà pourquoi il est judicieux de se renseigner sur la date de production du vélo avant sont achat.

La batterie est généralement considérée comme une “pièce d’usure” et sa garantie commence à la date de production,
et non pas le jour de l’achat du vélo!